Algonquin Nation - HRSD
6 Kateri Street, Timiskaming First Nation
Notre Dame du Nord, QC. J0Z 3B0



       
Comité consultatif des Premières Nations et des Inuit relatif au marché du travail
Commision des partenaires du marché du travail                  

Maïmouna Kébé, Conseillère

Direction du développement des compétences

ORIENTATION


La Commission des partenaires du marché du travail et Emploi-Québec conviennent de soutenir l’intégration en emploi des personnes éloignées du marché du travail ou qui y sont sous-représentées. La Commission souhaite ainsi que les travaux du comité consultatif soient directement en lien avec la mission générale du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale qui est de contribuer au développement social et à la prospérité économique du Québec en favorisant le plein épanouissement des personnes par la promotion de l’emploi, le développement de la main-d’oeuvre et l’amélioration du fonctionnement du marché du travail. Elle désire également réaffirmer l’importance qu’elle accorde à l’intégration sur le marché du travail des personnes à risque de sous-emploi, notamment celles appartenant à des bassins de main-d’œuvre sous-représentés ou qui sont éloignés du marché du travail et à risque d’exclusion et de pauvreté. Elle mise sur l’apport du comité consultatif pour obtenir l’information essentielle à une prise de décision permettant des actions plus efficientes et appropriées auprès de ces clientèles.

MANDAT DU COMITÉ CONSULTATIF


Le comité consultatif possède une connaissance approfondie des contraintes et des besoins des personnes à risque de sous-emploi et est, de ce fait, bien placé pour formuler des avis et des propositions à la Commission des partenaires du marché du travail, au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale et à l’Agence Emploi-Québec, concernant les mesures et les services à rendre ou à développer afin que ces personnes améliorent leur condition et leur employabilité pour accéder à un emploi et s’y maintenir. Ces avis doivent se situer dans le cadre de la mission et des responsabilités des trois grandes organisations.

Le comité consultatif est ainsi l’interlocuteur privilégié pour promouvoir les intérêts des clientèles des Premières Nations et Inuit éloignées du marché du travail et pour soutenir, par leurs avis et propositions, l’intégration, la réintégration ou le maintien en emploi de ces personnes. Ces clientèles nécessitent des interventions des services publics d’emploi ou des services de solidarité sociale compte tenu de leur situation personnelle face au marché du travail, de la présence d’obstacles ou de limites, de la condition sociale de la personne, des exigences et des conditions du marché du travail, des situations évolutives de chaque individu, des ressources disponibles et de l’accompagnement nécessaire à chacun pour réintégrer le marché du travail. À cet effet, le comité peut :
➢proposer de nouvelles pistes d’action, des stratégies, des initiatives diverses dans les domaines de la main-d’œuvre et de l’emploi à expérimenter ou à implanter;
➢proposer les sous-groupes qui nécessitent en priorité une assistance des services publics d’emploi de par leurs problématiques;
➢participer au suivi et à l’évaluation des modes d’intervention utilisés.

FONCTIONNEMENT


Le comité consultatif a un statut similaire à un regroupement de partenaires intéressé à débattre de sujets qui lui sont particuliers.

PRÉSIDENCE


Les membres du comité consultatif ont nommé un président qui dirige les débats, voit au bon déroulement des réunions, authentifie les avis et propositions acheminés à la Commission et autres documents qui demandent une signature d’une personne autorisée par le comité et évalue le rendement du personnel embauché par le comité. Le président a l’autorité pour représenter le comité consultatif auprès des autres instances partenariales.

REPRÉSENTATION DE LA COMMISSION


La Commission des partenaires du marché du travail délègue à sa direction responsable de l’intervention sectorielle le mandat de la représenter auprès des comités consultatifs et pour établir les règles administratives reliées au financement et à la reddition de comptes annuelle. La Direction siège d’office au comité consultatif, et ce, sans droit de vote. Le représentant de la Direction a comme rôle :

➢d’aider et de soutenir le comité dans son fonctionnement, sa gestion et la réalisation de son mandat, dans le respect de l’entente liant la Commission et le comité;
➢de transmettre au comité toutes les informations relatives aux orientations, politiques, stratégies, mesures et services sous l’autorité de la Commission, du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale et de l’Agence Emploi-Québec;
➢de rendre compte également des décisions prises suite aux avis et propositions émanant du comité;
➢d’organiser, au besoin, des rencontres avec différents intervenants de la Commission, du Ministère, de l’Agence Emploi-Québec ou provenant d’autres groupements.